morceaux de bois, engrenage, cubes .

COMMENT
Avant le stage
Chacun de vous doit collecter des objets, et/ou morceaux, et/ou matériaux: ce sont les trouvailles, dont vous vous servirez pendant le stage pour faire votre lampe. Laissez vous aller à prendre tout ce qui vous parle, ce qui vous inspire sans but précis: dans la rue, les poubelles, votre cave, au fond de vos placards, ou aux puces, du plastique, du metal, du bois, du verre, des objets anciens ou modernes, cassés ou fatigués, naturels ou manufacturés…Ces choix sont les vôtres, parfaitement singuliers. Le stage ne sera pas possible sans cela, car ce sont vos trouvailles qui vous donneront l’envie de faire.

Texte de “philo” sur l’art
Je vous aurai fait part du texte sur lequel nous échangerons. Vous pouvez tout aussi bien le lire ou ne pas le lire , tout aussi bien y réfléchir ou ne pas y réfléchir à l’avance.

atelier de bricolage et de fabrication


Pendant le stage

Samedi

10h: arrivée accueil, café, présentation de chacun.
Rappel succinct du texte dont on discutera le soir.

11h: Présentation de l’atelier, des outils, des règles de sécurité et de rangement à respecter.

trouvaille et chat


Déballage des trouvailles et des idées.
Suggestions pour ceux qui ont besoin d’impulsions.
Travail à l’atelier jusqu’au déjeuner. Je me partagerai entre vous pour vous aider vous conseiller, vous apprendre à vous servir d’un outil particulier.

13h déjeuner: pique-nique (apporté par chacun) café/thé14h: reprise du travail à l’atelier.

lampe d'atelier et établis


17h30 : on observe tout ce qui a été fait.
18h30: Présentation du texte et discussion.. 19h30/20h: Apéro pour continuer la discussion.

Dîner vers 21h.

Dimanche:

Petit déjeuner quand vous voulez.
Reprise du travail à partir de 8h30 pour les lève-tôt.
13h-14h Pause déjeuner
14h30: Travail à l’atelier .
18h: Conclusion: on regarde ce qui a été fait, et bilan du stage.


La maison se trouve au bord de la Seine à 1 heure de Paris à l’ouest Le paysage est là bas, très mitigé: Maisons bourgeoises 19ème et pavillons, cèdres du Liban et pylônes électriques géants, parcs paysagers et camps de gitans, fleuve et autoroute… N’y manquent que les cochons dont le village, Porcheville tient son nom: “villa Porcariarum”, où se trouvait une grande métairie romaine. J’ai 2 chats mais ils n’ont pas la queue en tire bouchon. Dominant le paysage, s’érigent les 2 immenses cheminées de la centrale électrique fermée définitivement depuis quelques années.

La maison date des années 30, et a été construite à cette période où les bords de seine étaient très prisés par les parisiens qui venaient y prendre le vert. Lumineuse, elle a 3 niveaux , 5 chambres, 3 salles de bains, un grand salon/salle à manger/cuisine, avec un piano, un grand atelier et un jardin.


L’atelier

Communiquant avec la maison, il ouvre sur le jardin. Il y a 4 établis, une grande table, un bureau, un point d’eau, et est équipé de perceuses, visseuses, marteaux, tournevis divers, pinces diverses, outils pour travailler le bois et le métal (limes, ciseaux) meuleuses, ponceuses, poste à braser, poste à souder à l’arc, riveteuses, scies sauteuses, lunettes casques masques de protections, peintures diverses, vernis, et tout un tas de matériaux pour assembler et compléter vos trouvailles.


Pour venir
1h5 en train de Saint Lazare, gare Issou-porcheville, et 1/4 d’heure à pied ou 5 minutes à vélo (on peut mettre son vélo dans le train) pour arriver à la maison.
voiture :1h de Paris (50 kms) par A13 direction la Normandie sortie n°10 : Epône (et non pas sortie Porcheville). Par A14, c’est aussi possible, l’autoroute est payante (mais elle est moins encombrée aux heures de pointe).